Architecture-Habitat

 

* Porte de la Belle au bois dormant et fenêtre pour Roxane

habitat troglodytique en Anjou et abbaye de Bois Aubry en Touraine

La commande

Création d’une porte pour une maison troglodyte et remplacement d’une fenêtre en béton vraisemblablement de la deuxième moitié du XXème siècle et en totale discordance avec la façade, pour l’abbaye de Bois Aubry en Touraine

L’imagination

Une porte qui respire l’authenticité. Cbenoît s’est inspiré de l’imaginaire du conte immortalisé par Charles Perrault « La Belle au bois dormant ». Il a rêvé d’une porte faite pour durer qui sera encore là quand le prince viendra réveiller la princesse. Pour cela il a fabriqué une porte massive selon des techniques d’autrefois, mais aux lignes contemporaines.

Une fenêtre pour Roxane au pied de laquelle Cyrano de Bergerac dans la pièce éponyme, porté par un élan amoureux fera sa célèbre tirade. C’est donc une fenêtre aux larges ouvertures comme pour imaginer une baie avec un balcon qui reprend le style et la modénature des éléments existant sur la façade.

La fabrication artistique

La porte est fabriquée selon une technique simple et ancestrale: les planches du tablier sont assemblées par rainures et languettes cloutées avec des pointes forgées ad hoc par Cbenoît pour l’occasion sur des traverses. Des paumelles montées sur un dormant en bois ont été préférées aux gonds d’origine pour assurer une meilleure étanchéité. La serrure en bois de l’ancienne porte a été réparée et réinstallée, le loquet utilisé est un loquet de récupération. Le verre de la fenêtre est en double vitrage.

Pour retrouver la luminosité de l’ancienne ouverture horizontale en ciment XXème et recréer le rythme vertical des autre baies, le parti a donc été d’opter pour une fenêtre à meneau dans le même style XVème que l’ouverture voisine d’origine du bâtiment. Outre l’application des règles de pose habituelles à la chaux aérienne, une attention toute particulière à été portée au calepinage de part et d’autre de la fenêtre pour éviter les «coups de sabre» ainsi qu’une visibilité éventuelle de la reprise de maçonnerie. Quant aux pierres de taille, elles ont reçu des coups de taillant sur les faces de joint pour être en harmonie avec la petite fenêtre contigüe d’époque. Au final, hormis la pierre qui est neuve, cette baie donne l’impression d’avoir toujours été là.
Pose de la fenêtre en collaboration avec Azar ; tailleur de pierre Valy Dubois.

 

* Fontaine «cabaret aux oiseaux»

197

 site troglodytique en Anjou

La commande

Créer une fontaine pour recevoir les écoulements d’eau de ruissellement dans un site troglodytique.

L’imagination

À travers cette fontaine, Cbenoît a voulu exprimer toute la symbolique de l’eau: le calme, le silence, la paix. L’idée retenue est ici la fontaine que l’on peut faire avec des coupes de champagne (des coupes et non pas des flûtes) qui permet de mettre en évidence l’écoulement de l’eau aussi petit soit-il par le bruissement de celle-ci. L’effet « coupe de champagne » a été rendu grâce à l’utilisation d’isolateurs EDF suspendu à une gargouille fixée dans le mur. Ceuxci forment en outre des « cabarets aux oiseaux » de la campagne environnante.

La fabrication artistique

Cbenoît a tout d’abord exploité le dénivelé sur le site en construisant un mur de soutènement en pierre locales et en terre stabilisée pour servir de support à la fontaine. Dans ce mur, il a scellé une grosse pierre en saillie genre gargouille percée avec rigole pour accrocher la chaîne des isolateurs.

 

* Barrière bébé rococo

135 136

maison en banlieue Sud de Paris

La commande

Sécuriser un escalier ouvert pour éviter la chute d’enfants. Aucun produit manufacturé existait pour jouer ce rôle.

L’imagination

L’idée de Cbenoit a été de transformer la barrière bébé en un objet de déco dans la maison. Il a dessiné une barrière qui sécurisait mais aussi qui mettait en valeur l’escalier et s’intégrait à l’ambiance de la maison qui comportait déjà beaucoup d’ouvrages en fer forgé. C’est pourquoi il a retenu le parti des arabesques et des volutes qui permettait aussi de donner de la souplesse à la découpe de l’escalier. Cette barrière conçue à l’origine pour une durée déterminée a été finalement conservée eu égard à son esthétique.

La fabrication artistique

Cbenoît a réalisé les arabesques en tige de fer rond, structurées et renforcée par des petits poteaux métalliques terminés en volute néo modern-style, profilés en té. Les portes ont été conçues avec les mêmes arabesques et de façon à pouvoir s’ouvrir pleinement. Un système de verrouillage de sécurité permet d’assurer la fermeture des portes.

 

* Transformation d’une maison en loft

125 126

Paris 18ème

La commande

Rénover une maison à Paris 18ème pour créer un atelier d’artiste au rez de chaussée.

L’imagination

Le rez de chassée de la maison était morcelé en petites pièces médiocrement éclairées et donnait une impression étriquée. L’accès à l’étage se faisait par l’extérieur. Cbenoît a ouvert complètement l’espace, pour faire entrer l’air et la lumière. Les murs et les cloisons ont été remplacés par des piliers, l’escalier a été ouvert sur l’intérieur en y ajoutant une certaine transparence. Le résultat: une maison style loft, mais chaleureuse et qui préserve l’intimité.

La fabrication artistique

Cbenoît a assuré toute la rénovation de cette maison. Ce chantier a englobé un large panel de corps de métier du bâtiment (gros oeuvre, électricité, menuiserie, peinture…).

Les points clés de la transformation de cette maison ont été :

Faire de 4 pièces étroites un grand espace de vie avec cuisine américaine.

Transformer l’escalier extérieur en escalier intérieur ouvert en repoussant le mur de la maison (percement d’une ouverture et reconstruction). La lumière a été amenée en s’inspirant des fenêtres d’atelier d’artiste dans la cage d’escalier. Les marches de l’escalier ont été refaite en bois clair pour contraster avec le sol béton poncé aspect granité coulé dans la pièce à vivre.

Déplacement de la trémie de la cave, pour gagner de l’espace . Trémie sécurisée avec un garde-corps en métal fin d’aspect léger pour être le plus transparent possible avec une finition en fer brut.

Fabrication d’une cuisine dans un matériau chaleureux : le bois, mais avec une finition zinc sur la paillasse pour s’intégrer au mieux dans cette ambiance loft.

 

* Mur de soutènement «coffre fort»

117 118

dans un site troglodytique près d’Angers

La commande

Construire un mur de soutènement

L’imagination

Cbenoît a eu l’idée de faire un mur de soutènement en mur « coffre fort » symbolisé par des molettes que l’on peut tourner pour peut être trouver la bonne combinaison qui en permettrait l’ouverture… Cbenoît a imaginé le mur en pierres locales tout venant assemblées à la terre, mais parfaitement alignées pour donner, par contraste au lieu, un mur rectiligne en trapèze incliné comme s’il s’agissait d’un immense coffre qui aurait été « posé » contre la roche au milieu de la végétation.
(En projet d’autres réalisations de soutènement: le mur zippé et le mur portemanteau.)

La fabrication artistique

Limousinerie réalisée par Cbenoît à l’ancienne au moyen de cordeaux tendus. La terre employée a été stabilisée au moyen d’un liant (chaux ou ciment) pour éviter l’éclosion spontanée de graines contenues dans le mortier à base de terre. Des isolateurs EDF moyenne tension SEDIVER ont été répartis pour simuler des molettes de coffre. Une paroi plastifiée type FONDINPER ou DELTA MS a été intercalée entre le mur et le talus pour éviter l’invasion des racines.

 

* Ambiance square pour sécuriser un escalier

109 110 114

immeuble d’habitations à Paris 13ème

La commande

Sécuriser un escalier d’accès à un immeuble d’habitation inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques.

L’imagination

L’idée de Cbenoît a été ici de recréer l’ambiance d’un square parisien reconnaissable à ses clôtures en grillage si typiques du paysage de la capitale.
C’était aussi de favoriser la transparence de l’espace de l’escalier, de laisser « respirer » le garde corps et aussi de ne pas accrocher les passants avec le grillage.

La fabrication artistique

Cbenoît a sélectionné, pour habiller le garde-corps de cet escalier, un grillage ondulé en losanges appelé justement « bordure parisienne » arrondi en partie haute, en gros fil pour être suffisamment rigide. Le grillage de protection a été choisi volontairement moins haut que la main courante pour ne pas fermer le garde corps sur le plan visuel. Il est fixé sur des fils tendus. Pour assurer une parfaite finition et ne pas accrocher, il est et est maintenu par « tricotage » sur les poteaux.

 

* Aménagement d’une boutique de cadeaux

107 108

centre-ville de Rambouillet

La commande

Transformer un ancien local commercial type bureau en boutique pour cadeaux originaux. Faire de cette ambiance de bureau impersonnel, un endroit agréable pour la clientèle et idéal pour mettre en valeur les produits en vente.

L’imagination

Cbenoît a voulu créer une impression d’espace type galerie. Pour cela il a complètement dégagé le local de tout ce qui pouvait l’encombrer en opérant une mise à nu de la structure pour mette en évidence l’architecture vraie du lieu ; en harmonisant les parois.
Pour concilier le besoin de mobilier et le désir d’espace, Cbenoît a opté pour la solution qui consiste à évoquer des meubles, comme encastrés, qui semblent sortir des parois et se fondent avec celles-ci. Ou encore a conçu des étagères qui exploitent au mieux la configuration des lieux, notamment dans la partie étroite de la boutique, pour guider le client dans un parcours presque ludique et casser la linéarité du lieu. Tout cela pour proposer au final une manière différente de présenter les collections dans un espace de 40 m² au sol qui finalement en paraît beaucoup plus.

La fabrication artistique

Cbenoît a troqué le plafond quadrillé à dalles d’origine, si caractéristique des ambiances sans âme avec un plafond plat, ré-enduit les murs pour faire disparaître les traces de l’ancien revêtement austère. Il a aussi redistribué les prises de courant pour les rendre moins visibles. Les coffrages qui entouraient la poutre de soutien de l’immeuble ainsi que le pilier en fonte central côté entrée ont été enlevés.
L’ensemble, les murs (avec les prises de courant), le plafond, le sol (en parquet flottant marron à l’origine) a été traité de manière uniformément lisse et peint dans les mêmes tons gris avec les poutres en bois. Quant au mobilier, Cbenoît a construit des volumes partiels appliqués au mur et peint dans le même ton que celui-ci. Il a aussi fabriqué dans la partie la plus étroite de la boutique des étagères aux formes arrondies qui se regardent.

Cordonnées

Cbenoît
Les Caves de Gaigné, n° 56
49350 St Georges des Sept Voies
Tel. 02 41 57 69 15
Tel. 06 70 77 80 84
Contact